Trois expositions en cours

Mina  -  Sentinelles  - Nature, nature ; c'est l'été, on veille sur elle !

39_Mina_Aff_13_Mini.jpg

"Je m’interroge sur la mort, la naissance, la sexualité, le sens de la vie.

Ce sont des dessins, des collages de fragments du corps humain ou animal… un corps qui se transforme, un corps hybride.

Ce sont parfois des êtres sans désirs, sans plaisirs comme si la mort et la vie étaient une seule et même chose.

Parfois des formes simples, des contours de corps sans visages à l’état primitif.

Le message que je cherche à communiquer est facilement déchiffrable, facilement saisissable.

Ma recherche plastique, je la résume avec un titre d’une œuvre de Paul Gauguin : « D’ où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?"

Commissaire de l’exposition : Célia Ivoy

39b_Aff_Sentinelles_Mini_16.jpg

Mina

peinture, collage, dessin, photographie,

14 mai > 03 juillet 2022

Les rencontres du hasard et de la nécessité ; la poétique des juxtapositions ; des croisements pour stimuler l'imaginaire, incarner la rêverie et conférer du sens à la vie … ou inversement…

Mina El Bakali est artiste plasticienne. Elle est née au Maroc en 1978, vit en France depuis 1983. Diplômée en arts visuels de l’université de Strasbourg, elle vit et travaille à Évreux.

 

Expositions récentes     

• "L’arbre à poèmes"  La Factorie Maison de la Poésie Normandie, Île du Roi Val de Reuil • "Tout va bien"  Label Friche Galerie In situ, Nogent le Rotrou • Médiathèque de Brionne • "Sur le fl des jours" et "Mythologie"  Atelier d’A Espace Hubert Lefrançois, Gravigny • Chambre de Métiers d’Alsace  Schiltigheim

 

Collections publiques   

• Artothèque Strasbourg, • Clinique de l'orangerie Strasbourg

 

Prix

• Prix de poésie  des rencontres de Molsheim prix Michel Burg  • Mention spéciale du jury Concours Rhénan de la Photographie d’Architecture

39_Mina_Carton_Ro_Vo_3_Mini.jpg

Sentinelles

Daniel Andrieu (1948 - 2001)

sculptures au jardin bois polychrome

15 juin > 03 juillet 2022

De la fac de Vincennes à son voyage initiatique en Pays Dogon (Mali), en passant par l’École des Beaux-Arts de Rouen et deux années à l’Éducation nationale comme instit’, Daniel Andrieu, décédé brutalement à l’âge de 53 ans, était un explorateur, dévoreur d’expériences, inventeur de formes, fédérateur d’énergies et d’initiatives artistiques populaires. Visonnaire, il combinait les modes d’expression, du détail au monumental, à l’orée de l’art “brut” et du “street art” précurseur à contre-courant, dans une époque où la mode était au concept.

Il exposait régulièrement en France et à l’étranger (Pays-Bas, Norvège, Allemagne, Chili).

« Je nourris une grande passion pour la matière : tout ce qui se touche, se malaxe, se creuse, se superpose, se grave, se burine, se tronçonne, se coupe, se colore, se griffe, se caresse (…), se transforme, prend l'allure de ce qu'il n'est pas… Je peins mes sculptures et je sculpte mes peintures »  Daniel Andrieu, avril 1999

DSC04919.jpeg
DSC04879.jpeg
Commissaire de l’exposition : Célia Ivoy
39c_Aff_Nature_Mini_7.jpg

Nature, nature ; c'est l'été, on veille sur elle !

Atelier Terre d'AL2E

céramique au jardin

15 juin > 03 juillet 2022

Matière première, la terre nous porte et nous nourrit. Matière plastique,  elle se façonne afin de réaliser des objets utiles dans la vie quotidienne ; ou des objets beaux, qui agrémentent  nos existences ; et, souvent, des objets utiles et beaux… Sur le thème de la nature, son foisonnement, sa diversité, sa vulnérabilité, sa puissance, l’Atelier Terre d’AL2E propose un parcours de sculptures céramiques dans le jardin de l’Atelier d’A, sur l’herbe, dans l’air, et aux branches des arbres.

Commissaire de l’exposition : Marie-Pierre Lamy